5 juillet 2021

-

18:00

Loin des Hommes

21h50

Réalisé par David Oelhoffen
Ecrit par David Oelhoffen, d’après « L’hôte » d’Albert Camus
France - 1h55 - Drame, Western

#Soirée Reda Kateb, parrain du festival, en sa présence et celle du réalisateur David Oelhoffen !

Avec : Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek, Nicolas Giraud

1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au coeur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.

8.png

Un western dans les montagnes de l’Atlas ? Oui c’est possible. Loin des Hommes traite de l’amitié entre deux hommes que tout oppose, d’un compagnonnage forcé en plein milieu du conflit Algérien. Un road movie humaniste et inspiré, porté par un duo d’acteurs grandioses (Kateb et Mortensen). Il y a du David Lean dans ce film, classique et lyrique, qui nous embarque à travers les méandres de la grande histoire (la guerre d’Algérie, peu traitée dans le cinéma français) pour découvrir la petite histoire (le destin de deux hommes qui n’auraient jamais dû se rencontrer).

"
LE FIN MOT DE L'EQUIPE

En première partie de soirée

Le Skeleton Band

Concert | Folk, blues, post-rock

18:00

Concert accueilli en partenariat avec la SMAC Paloma

Le Skeleton Band est un trio qui puise ses inspirations dans le folk, le post-rock et la musique latine quand l'humeur se fait plus chaude. Il assemble ces courants de manière baroque, triturant la tristesse pour mieux capter la lumière. Les chansons, en français ou en anglais, chinent dans les recoins de l'être humain. Elles traversent espaces intérieurs et extérieurs, mondes ensevelis et marées vagissantes. Le bois brut des instruments échange avec les échos, les bruissements et les grincements. L'espace sonore se tisse pas à pas, incarnant des états que les mots ne savent pas saisir. Le groupe use les planches à la manière d’un cirque décadent qui déballe ses squelettes, banjo et contrebasse, jouant un rock à trois temps hypnotique, s'échappant des oraisons. Enfants d'un Tom Waits, affalé dans une chaise à bascule sur un terrain vague... Ou imaginons Silver Mt Zion composant la bande originale de Twin Peaks.